AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

Petite pêche à la ligne flottante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kimi du 22





MessageSujet: Petite pêche à la ligne flottante. Jeu 30 Oct 2008, 01:05

Salut à vous Wink

*Le point sur la technique.

Pour le débutant, la pêche à la ligne flottante est souvent gage de succès.
Facile à mettre en oeuvre, elle permet de toucher le tout-venant dans les ports, les anses abritées, les canaux maritimes ou encore entre les rochers.
Le pêcheur en eau douce qui découvre la pêche en mer fait souvent ses début avec cette technique, et il y réussit bien en n'hésitant pas à amorcer, ce que ne fait pas toujours le pêcheur en mer.

*Les poisssons à pêcher.

Le menu fretin peut être capturé à la petite ligne flottante, mais aussi de plus gros poissons, comme le mulet ou les bogues, en pêchant à l'anglaise ou avec une ligne plus robuste.

*Sur un coup amorcé.

Ce type de pêche se pratique dans les ports, mais aussi les canaux maritimes.
A l'aide d'une simple canne au coup télescopique ou à emmanchements, présentez votre ligne devant vous ou dans une coulée s'il y a du courant, en pratiquant un amorçge de départ (quelques boules grosses comme des mandarines ), puis en entretenant le coup par une distribution plus espacée.
La technique est semblable à celle utilisée en eau douce.
Le pêcheur suit de près la progression du flotteur et ferre dès qu'il s'enfonce ou se couche sur le côté (si la ligne traîne sur le fond, il est possible qu'une telle touche-dite "relever"- se produise).
De temps à autre, il faut effectuer des manoeuvres d'aguichage pour exiter l'appétit des poissons.
En pratiquant ainsi dans les ports ou les bassins, vous manquerez pas de capturer des athérines, des éperlans, ou encore la prise d'un gros mulet.

*A l'anglaise.

La pêche au waggler (anglaise ou flotteur) donne de bons résultats en mer.
De nombreux pêcheurs s'y adonnent d'ailleurs dans les ports, les canaux maritimes ou encore dans les chenaux.
Ce sont souvent des pêcheurs en eau douce convertis à la mer qui pratiquent cette technique, ou des pêcheurs en mer avertis qui ont compris le bénéfice qu'ils pouvaient tirer de la technique.
Elle ne manque pas de finesse, et reste productive même lorsqu'il y a du vent.
Grâce, à la possibilité de noyer la bannière.
Elle permet de pêcher loin du bord pour des poissons méfiants comme le mulet, c'est un avantage.

Comment s'y prendre? comme en eau douce !
Lancez votre ligne en effectuant un lancer par- dessus l'épaule puis effectuez quelques tours de manivelles du moulin pour qu'il y ait pas de mou dans la bannière.
A la touche, rembobinez quelques mètres de fil et déplacez votre canne sur le côté.
Il vous reste maintenant à épuiser le poisson.
Dans les secteurs profonds, il peut être fort intéressant de pratiquer avec un waggler coulissant.
Il vous permettra de présenter un appât de bonne à bonne profondeur, sans nuire à la qualité de votre lancer (au moment du lancer, le flotteur se trouve à hauteur du bas de ligne et se met en place une fois à l'eau).

Parmi les appâts efficaces: le tronçon de gravette, (néréide blanche), de néréide de vase (excellent pour les athérines), le petit morceau de chair de sardine, la queue de crevette décortiquée, le bouquet de mie de pain trempé dans l'huile de sardine ou encore une petite languette de calamar.
A essayer également la chair de moule qui séduit la bogue des ports méditerranéesn, le soir, en été.


*A rôder.

La pêche à rôder exige de nombreux déplacements.
Ce ne sont pas les poissons qui vont au pêcheur, mais le contraire.
Celui-ci arpente les bordures à la recherche de poissons en poste ou à l'affût.
Le matériel est restreint: une canne télescopique (ou une canne anglaise), équipée d'un moulinet.
La ligne comporte un flotteur de type boule niçoise ou flotteur toulousain.
Le pêcheur présente son appât discrètement de place en place, en espérant qu'un poisson le trouvera appétissant.
Pour exiter l'agressivité naturelle des poissons, il tiraille la ligne de droite à gauche, en relevant le flotteur pour faire danser l'appât.

Parmi les postes à prospecter: l'abord des quais, la proximité des épis rocheux, les veines de courant à la sortie des ports, les petites embouchures, mais aussi le domaine des lagunes et autres baies.
Une pêche très amusante à réaliser ainsi: celle des saupes.
Eschez votre hameçon d'un morceau de laitue de mer (Ulva lactua), fraîchement ramassée sur l'estran, puis explorez le long des digues.
Lorsque les saupes sont là, en bancs serrés, elles ne se font pas trop prier pour déguster la salade eschée au bout de votre hameçon, et il est possible d'en capturer un grand nombre, coup sur coup.
Si les saupes refusent votre esche, essayez la pâte(mélangée de mie de pain et de fromage à pâte molle.

voilà, kim Wink
Revenir en haut Aller en bas

Petite pêche à la ligne flottante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos Plans d'eaux :: La mer-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit