AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

Les oiseaux marins:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kimi du 22





MessageSujet: Les oiseaux marins: Mer 26 Mar 2008, 10:59

Salut les gars,




Le Goéland.



*Les oiseaux marins: bons ou mauvais augures?

Il existe une quarantaine d'oiseaux marins fréquentant régulièrement les eaux européennes: parmi eux, une dizaine d'espèces constituent les fidèles compagnons du pêcheur récréatif ou professionnel.
Recherchant pour certains la compagnie de l'homme et des bateaux, parfois bruyants ou queurelleurs, toujours attachants, ils représentent un spectacle sans cesse renouvelé.
Ils peuvent à l'occasion se transformer en auxilliaires de pêche, conduisant le pêcheur attentif vers les grands rassemblements de poissons.
Spécialisés chacun dans un mode de collecte particulier, ils nous livrent à chaque fois un message différent.
Voici, pour les espèces les plus courantes, quelques clés d'interprètation de ces comportements.

Le Goéland argenté.

C'est probablement l'oiseau le plus fréquenté sur nos côtes.
C'est cette"grosse mouette" rencontré dans les ports, le long des plages ou aux abords des îlots.
Manteau gris argenté, pointe de rémiges noires et ventre blanc immaculé pour les adultes, plumage gris-brun pour les immatures, il est le compagnon de tous les instants, saluant le retour au port du pêcheur chanceux, chapardeur à l'occasion ou éboueur à ses heures.
Tellement présent qu'il finit par se faire oublier, ne constituant plus qu'un élément du paysage, il se révèle pourtant un excellent indicateur de pêche.
En toutes saisons, lorsqu'il est en abondance à l'arrivée sur les lieux de pêche .
Il présage en général une excellente journée.Simplement posé sur l'eau, nullement occupé à manger, il attent une hypothétique remontée de nourriture.
Nul ne sait comment il devine que la chasse se déroule à 20 ou 50 m plus bas, mais il ne s'y trompe pas.
Il ne marque pas précisément la position du poisson: prenons sa présence comme un simple augure favorable et mettons-nous en pêche sans tarder.

A partir du milieu de l'été, en troupes bryantes aux abords du rivage, picorant à la surface les asticots et pupes de mouches de goémons, alors que les marées de vives -eaux mettent en suspension les accumulations d'algues de putréfaction, il trahit immanquablement la présence de bars et de mulets tout aussi occupé a exploité cette manne opportune.
N'hésitons pas à lancer buldos, shads, et leurres a bavettes au beau milieu de cet attroupement, quitte a provoquer l'envol des oiseaux.
Le bar est là, et il est en général mordeur, surtout si les vents du sud ou d'ouest attisent son appétit.
Accompagnant la grande migration d'hiver des lançons le long de nos côtes, il est le révélateur de ces chasses sous-marines, synonymes ds belles pêches d'hiver.
Attendant ainsi de longues heures, alternant périodes de repos sur l'eau et soudaines envolées, sa patience n'a d'égale que sa gloutonnerie.
Chaque lançon agonisant arraché à l'élément liquide saura l'ocasion de poursuites sans fin, notre goéland n'ayant d'autre solution pour soustraire son butin à la convoitise de ses congénères que d'enchaîner arabesques et piqués vertigineux.
Nous connaissons ainsi quelques pêcheurs qui jumelles aux yeux, scrutent chaque année la mer à l'approche de l'hiver, attendant que les goélands signalent l'arrivée de ces cohortes de poissons.

Photos:Le goéland.




Le goéland argenté.
Revenir en haut Aller en bas
Kimi du 22





MessageSujet: Re: Les oiseaux marins: Mer 26 Mar 2008, 11:03

Sujet: Le Fou de Bassan. Aujourd’hui à 16:25







Le Fou de Bassan.

Toujours en mer, patrouillant en tous sens au-dessus de la houle, il reigne en maître incontesté sur le plateau continental.
Corps fuselé, ailes longues et pointues, bec en poignard et queue effilée, il dépasse en taille tous les oiseaux de mer du Nord-Est atlantique.
Brun-noir moucheté de blanc pour les immatures, livrée blanche, tête et nuque jaune, rémiges noires pour les adultes, cet oiseau en impose par sa majesté.
De près, c'est son oeil bleu pâle qui frappe, condensé d'acuité et expression d'un caractère sans pitié.
Le vol est puissant, et allant par groupes de quelques individus, notre fou alterne battements réguliers et longues glissades au fil de l'air.
Sans doute pressé par quelque affaire urgente, il cingle droit devant lui à une vitesse de croisière de 60 km/h, parcourant régulièrement 150 km entre la colonie et ses lieux de pêche.
Spécialiste des grands espaces, il ne s'approche de la côte que lorsque l'opportunité alimentaire est exceptionnelle, et constitue un indicateur privilégié pour les pêcheurs.
Dès le mois de mai et jusqu'aux marées d'équinoxe à l'automne, en action de chasse, mêlé à d'autres oiseaux marins-goélands, labbes et autres puffins-,il révèle les chasses les plus remarquables.
En certains endroits du littoral, raz Blanchart,Ouessant, raz de Sein, c'est quasiment un rendez-vous quotidien lorsque, comme dans un rituel et au plus fort de la marée, bars et oiseaux marins combinent leurs efforts et fondent dans une parfaite synergie sur les bancs de sardines, d'anchois ou de maquereaux portés inexorablement par les courants sur les seuils rocheux sous-marins servant d'affût à ces grands prédateurs.

Ailleurs, au fond d'une baie étroite, lorsqu'un banc de sprats s'est laissé acculé par mégarde, les fous, le plus souvent associés à des goélands, parfois à un phoque, vont se livrer à une véritable curée.
Se laissant tomber de très haut en piqués vertigineux ils viennent plonger avec une extrême précision à quelques mètres des rochers,imaginons l'impact de ces oiseaux se laissant tomber de 40 m de haut à une vitesse de 90km/h.
Ils sont capables d'aller chercher leurs proies jusqu'à 10 m de profondeur au cours de brèves plongées ne dépassant que très rarement les 15 secondes.
Si le bonheur vous est donné d'assister à ces rencontres spectaculaires, vous avez probablement là, tout près, la plus belle occasion de pêche de l'année.
Parfois c'est un oiseau solitaire qui prend des habitudes surprenantes.
Ainsi, aux abords de Brest, c'est un oiseau adulte (les plus vieux sujets peuvent dépasser vingt ans) qui a pris coutume de faire un petit tour de rade tous les jours, et les pêcheurs au leurre léger ont bien vite compris l'intérêt d'observer l'oiseau pour connaître de façon indéfectible la tenue des bancs de poissons fourrage.
En d'autres lieux, ils signaleront de loin l'arrivée d'un banc de dauphins communs.
Sans intérêt d'un strict point de vue de pêche, portez-vous toutes affaires cessantes, à la rencontre de ces visiteurs d'exception, car c'est un spectacle d'une grande beauté que celui des dauphins et des fous alliant leurs efforts pour mettre à mal le banc de maquereaux encerclé.

Kim.

Fou de Bassan emprisonné par un filet de p^che.


2* Fou de Bassan enmazouté



3*
Revenir en haut Aller en bas
Kimi du 22





MessageSujet: Re: Les oiseaux marins: Jeu 27 Mar 2008, 04:43

Sujet: Le Guillemot de Troïl. Aujourd’hui à 11:08





Le Guillemot de Troïl.

Petites boules de plumes blanches ballottées par le clapot, manteau noir et ventre blanc, voici les deux cousins:guillemot et petit pingouin.
Les deux espèces se confondent lorsqu'on les repère en mer, particulièrement à distance, alors que, de près, le bec les distingue à coup sûr: effilé et pointu pour le guillemot, massif et comprimé latéralement pour le petit pingouin.

Le vol saccadé est caractéristique, et filant comme un bolide au ras des vagues, ils atteignent, au prix des battements frénétiques les 80-90 km à l'heure.
Plongeurs infatigables, passant souvent plus de temps sous l'eau qu'en surface, ils pratiquent des apnés pouvant dépasser 1 mn, essentiellement dans la tranche de 0 à 8 m, même si en théorie, ils peuvent atteindre des profondeurs dépassant les 50 m.

Grands pourfendeurs de lançons, de sardines et de sprats (plus de 90/% de leur alimentation en été),ils constituent néanmoins des faux amis pour le pêcheur.
En effet, en activité permanente, et régulièrement parasités par divers laridés (goélands argentés, mouettes tridactyles, mouettes pygmées...)
Ils attirent inévitablement l'attention du pêcheur.
Pourtant prospectant essentiellement les niveaux de surface ils traduisent une activité de poissons fourrage dans des tranches d'eau le plus souvent hors de portée de nos poissons carnassiers.
En conséquence, hormis quelques cas dans la proche bande côtière, ils restent le plus souvent de mauvais indices de propection.

Ils indiquent néanmoins à l'occasion l'affeurement de surface d'un front de marée zone de contact entre deux masses d'eau de salinité ou de température différentes secteurs favorables à bien des égards au rassemblement de poissons fourage.
Nous reviendrons sur ces phénomènes de varennes, car leur compréhension est d'importance pour le pêcheur.
Si certaines manifestations se produisent de façon aléatoire, d'autres masses d'eau se rencontrent à chaque marée suivant des mécaniques huilées comme des horloges.
Là aussi le pêcheur attentif notera les positions cherchant a identifier ces fronts de marée pérennes qui peuvent constituer des rendez-vous réguliers avec le poisson Laughing







voilà, kim
Revenir en haut Aller en bas
Kimi du 22





MessageSujet: Re: Les oiseaux marins: Jeu 27 Mar 2008, 10:42

Voici une vidéo, qui à mon sens n'a pas besoin d'explication, jugez vous même scratch

http://www.youtube.com/watch?v=kN7r-xV57GU&feature=related

kim.
Revenir en haut Aller en bas
Kimi du 22





MessageSujet: Re: Les oiseaux marins: Jeu 27 Mar 2008, 10:57

vidéo intitulée, le silence des oiseaux scratch

http://www.youtube.com/watch?v=uLP6QLgh-v0&feature=related

kim
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les oiseaux marins: Aujourd'hui à 21:13

Revenir en haut Aller en bas

Les oiseaux marins:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos Plans d'eaux :: La mer-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit