AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

hiver doux mais la peche dans tout ça

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
mg59





MessageSujet: hiver doux mais la peche dans tout ça Ven 07 Fév 2014, 05:46

nous subissons un hiver très doux et c'est sur cela a un impact ou aura un impact dans nos futurs sorties
j'ai demandé a des amis comme Beatles mais aussi a Dominique Audigué
leurs hypothèses sur la question
voici celle de Dominique et vous pouvez lire les autres commentaire dans notre page facebook ou la mienne voir aussi sur carp feeling


Les carpes des hivers doux.
Nous connaissons un hiver qui n’a d’hiver que le nom. C’est à peine si nous avons eu trois gelées. J’en connais qui se posent des questions, c’est bien,  les questions, sur l’impact que pourrait avoir l’absence de froid de cet hiver sur le métabolisme des carpes et par contrecoup sur nos pêches de cette année. Je ne prétends aucunement d’être un oracle qui parle d’or. Je ne peux émettre que des hypothèses qui se vérifieront…ou pas.
Les carpes, nous le savons, sont des animaux à sang froid qui s’adaptent  à la température du milieu où ils nagent. Les poissons vivent aussi bien, ou presque, dans des eaux à 4° qu’à 25° et plus parfois si l’oxygénation est assurée, soit par le vent ou un courant. Ceci dit, la température à laquelle les carpes commencent  à s’alimenter, autrement que modérément ou dans des cas particuliers de conditionnement, semble être 8°. Donc cet hiver, peu de périodes ont vu les températures des eaux descendre beaucoup en dessous de ce seuil de 8°. A voir le nombre captures de poids et de couleurs exposées sur Facebook, les carpistes se sont régalés cet hiver.  Maintenant, puisqu’on m’interroge sur les conséquences, positives ou négatives,  de cet hiver doux, je ne peux envisager que  deux possibilités.
La première concerne la maturation des ovocytes qui a certainement pris de l’avance car c’est la température du milieu qui détermine la période choisie par les carpes pour qu’elles puissent frayer. C’est d’ailleurs aussi, encore, la température qui préside à l’éclosion des œufs quand ils ont été émis par les génitrices. On parle pour cette pseudo-gestation externe, de degrés-jour. Nous n’en sommes pas là, loin de là même. Mais les masses d’œufs contenues par les génitrices, les carpes femelles, ont, grâce  à ces températures  (ou à cause de)  en moyenne plus élevées que d’ordinaire, sont en avance à dates constantes…de fraye.
 Ce que nous sommes en droit « d’espérer », c’est que la fraye sera très en avance cette année. Et comme cette période n’est pas très intéressante pour la pêche, peut-être faudrait-il même les laisser, nos carpes,  se « câliner » tranquille. Nous allons, en principe,  gagner du temps. Avec un peu de chance, nous pêcherons cette année un printemps précoce plus vite «débarrassé» de la période de reproduction.
J’ai bien dit avec un peu de chance car, nous ne sommes pas à l’abri, vaudra mieux y être…à l’abri, si cet hiver qui n’en a pas été un, nous fait un retour en force tardif. S’il devait geler en mars, après cette période de douceur hivernale, les plus gros géniteurs, les femelles en particuliers pourraient payer un lourd tribut à cause de cet hiver trop doux. Alors qu’elles seront prêtes à pondre, si la température de l’eau devait descendre très bas, très vite, elles se verraient dans l’impossibilité de pondre et pourraient, chargées comme elles le seront, tout simplement en mourir. Ce sont toujours les plus gros spécimens qui font les frais des sautes d’humeur d’une météo qui devient alors, un facteur de sélection naturelle. La nature élimine les faibles, c’est dur mais c’est la loi…de la nature.
Tout ceci est possible mais pas certain.  Soyons optimistes, l’hiver en ce 7 février approche de sa fin. Il faudrait vraiment qu’il y ait un retournement drastique de situation météorologique pour que nos chères carpes soient mises en péril d’autant que cette nature, parfois impitoyable, a fait que l’eau est un élément qui a une assez grande inertie thermique. Elle se réchauffe lentement mais se refroidit également avec la même lenteur. C’est tout à fait bien étudié. Si c’est Dieu qui a fait ça, il est fortiche le vieux barbu ! Maintenant, nous, autre Créature à la merci de bien des vicissitudes, pas seulement venant de l’impitoyable nature mais de nos propres congénères, nous allons être philosophes et attendre ce que cette, certes,  parfois âpre  nature nous réserve. Dans tous les cas, elle est le plus beau spectacle qui nous soit donné d’admirer dans toutes ses facettes, en toute saison ou lieux.
 Et pour nous, l’Actrice  Essentielle et Merveilleuse,  c’est cette bête à écailles qui nage  partout, dans tous les types d’eau de notre France. Je la nomme : La Carpe.

_________________
Prenez le temps de cliquer sur le lien Facebook merci 


La pêche de la carpe en canal :

https://www.facebook.com/100008585978347/videos/1549041445392040/

a voir www.carpaventure11.over-blog.com


https://www.facebook.com/christophe.babec/notes
Revenir en haut Aller en bas

hiver doux mais la peche dans tout ça

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos techniques de pêche :: A la carpe :: Généralités-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit