AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

L'étang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
kim du 22





MessageSujet: L'étang Mer 02 Mar 2011, 08:48

hjourd'hui, je vais vous parlez de l'étang, de son évolution, et la richesse de la faune.

*Nous considérons l'étang comme un lac peu profond (ambiguités des définitions évoquées précédemment), qui peut-être colonisé sur toute son étendue par des végétaux s'enracinant sur le fond.
De plus, compte tenu de sa faible profondeur, ce milieu aquatique ne présente pas de stratification thermique, l'ensemble de la colonne d'eau étant à la même température (brassage permanent ou quasi permanent de la colone d'eau).

*Evolution d'un étang.

Elle s'observe beaucoup plus facilement que pour les lacs, elle est liée à la présence des ceintures végétales qui envahissent l'eau libre et sa bordure.
Le résultat de cette évolution est le comblement du plan d'eau.

*Richesse de la faune.

Les plans d'eau de faible profondeur, comme l'étang ou la marre, sont de véritables paradis pour la faune.
Outre la richesse spécifique du plancton (algues microcospiques, microcrustacés et autres rotifères), on compte un grand nombre de macroinvertébrés: mollusques, "vers", insectes à larves aquatiques qui pullulent dans les eaux, et au-dessus de l'eau pour les derniers cités.
Ils contituent une nourriture de choix pour de nombreux poissons.
Les amphibiens, durant toute une partie de leur cycle, peuplent également ces milieux.
Les oiseaux aquatiques (canards, poules d'eau, etc.. viennent s'y nourrir et trouvent un refuge idéal pour installer leur nid dans les ceintures de végétation.

*Récolte et identification.

La bonne connaissance du peuplement des invertébrés aquatiques permet
aux scientifiques d'évaluer la qualité de l'eau et de suivre l'évolution éventuelle des écosystèmes, cela notament grâce des indices biologiques
Cette méthode utilise des individus "marqueurs" d'un certain taux de pollution, ou au contraire d'une eau parfaitement pure.
La récolte et la reconaissance des multiples genres et espèces colonisant nos lacs, nos étangs, ou nos rivières exigent la mise en oeuvre de certaines techniques et l'emploi d'un matériel adapté.

*La récolte en rivière.

Elle peut s'effectuer au moyen d'un simple tamis à mailles fines placé en travers du courant, ou d'un filet à cadre standardisé pour le calcul des indices biotiques.
Il suffit ensuite de racler le fond en amont (à l'aide d'une pioche par expl)
pour libérer les invertébrés fixés sous les galets ou enfouis dans le limon
qui se trouvent entraînés vers le piège.
Le contenu de chaque prélèvement ainsi effectué est ensuite enfermé dans un bocal porteur d'une étiquette sur laquelle sont mentionnés le lieu et le type de faciès(lotique, lentique) où a été fait le prélèvement.
Un filet fixe peut aussi être placé en travers du courant la nuit, et relevé toutes les heures, ce qui permet d'étudier la dérive des invertébrés et la composition de leurs populations.

*La récolte en eaux stagnantes.

L'épuisette comportant une solide armature qui soutient un filet à mailles fines- ou troubleau- est utile pour bien racler le fond et récolter toutes les larves enfouies dans le sable ou le limon.
On enferme ensuite les invertébrés dans des bocaux en vue d'une identification ultérieure, en veillant à ne pas mélanger les espèces prédatrices (larves de dytiques, d'odonates..) avec les autres.

*La récolte des isectes aériens.

Ils sont capturés au moyen du classique filet à papillons, avec un filet en tulle.
On peut confectionner des collections de référence contenue dans des boîtes à insectes prévues à cet effet, en sachant que de nombreux ordres-plécoptères,éphéméroptères...- sont fragiles et difficiles à manipuler.
Les larves seront conservées dans des flacons contenant de l'alcool à 70
ou 90°.

*L'identification.

Une identification précise des genres concevant la plupart des invertébrés
aquatiques exige l'emploi d'une loupe binoculaire à grossissement
20 et 40 x.
Ce modèle standard permet de noter les plus minuscules détails assurant une bonne reconnaissance: observation des branchies, des cerques, du céphalothorax....
Une anguille emmanchées, deux pinces fines, des coupelles, des lames minces, un petit scapel et des ciseaux fins complèteront l'ensemble.
Les invertébrés se conservent très bien dans de l'alcool à 90°, plus temporairement, ou simplement dans de l'eau fraîche contenue dans un bocal, lui-même disposé au réfrigérateur affraid

PS: Beau métier n'est-ce-pas !!

kim.
Revenir en haut Aller en bas
gab03





MessageSujet: Re: L'étang Mer 02 Mar 2011, 09:51

Oui kim Beau métier!!
la faune et la flore!!!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://totalpeche.com/

L'étang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos Plans d'eaux :: L'étang-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit