AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

Pêche de la carpe: tout sur elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
kim du 22





MessageSujet: Pêche de la carpe: tout sur elle Lun 13 Sep 2010, 01:57

Pêcher la carpe.

* Des jours entiers au bord de l'eau.

* La pêche traditinnelle de la carpe allait son train-train, depuis toujours, au même titre que celle du gardon ou de la tanche.
Une pêche au petit bonheur.
Jusqu'au jour milieu des années 1980.
C'est alors que les Anglais sont venus nous faire partager leur technique-
révolutionnaire- et leur passion- exclusive- pour ce formidable poisson.

De 5 à 20 kilos, des sensations fortes.

* Lorsqu'elle atteint l'âge de trois ans,une jeune carpe pèse environ un kilo.
On l'appelle encore carpeau.
Poisson rusé, très batailleur, c'est déjà "un bon coup de ligne"
On peut la pêcher au coup, comme les autres poissons blancs de sa taille.
Et d'ailleurs, on ne s'en prive pas.
Mais c'est ensuite que ça commence à devenir palpitant...
Toutes nos eaux tempérées, riches en nourriture, abondent en carpes moyennes de 5 à 10 kg, qui vivent en bandes de plusieurs dizaines d'individus.
Les carpes de 10 à 15 kilos sont aussi très nombreuses, mais volontiers solitaires ou formant de petits groupes de 3 à 5 sujets.
Quand aux carpes de 20 kg et plus, ce n'est pas une rareté.
Or, en prenant de l'âge et du poids, la carpe n'abdique pas sa combativité
C'est dire que sa pêche promet des sensations fortes.

Bien connaître les lieux.

* Où son appétit l'a conduit
Pêcher la carpe exige une stratégie; avant tout, connaître ses tenues, habituelles et ses parcours préférés, dictés par deux impératifs: besoin de calme et de recherche de nourriture.
L'appétit commande, il la conduit à fouiller le fond, les bordures, les herbiers, avec une ardeur constante, du moment qu'il ne fait ni trop froid(elle passe l'hiver au ralenti) ni trop chaud (elle ne s'active, en été, que dans la fraîcheur du soir et du matin.
La carpe dévore surtout au printemps- avant et après le frai- puis en automne: larves et mollusques, jeunes pousses, oeufs de batraciens et de poissons ,alevins de gardons, même des moules et des écrevisses dont
les carapaces ne sauraient résister à ses puissantes dents pharyngées.

Carpiste.

*Un mode de vie.

Ils ont apparus vers la fin de années 1980, avec leur batterie de cannes, leur guitounes, leur allure nomade, leur sens de la tribu et une vénération profonde pour le grand poisson de leurs désirs; ce sont les carpistes.
Ils passent des journées entières au bord de l'eau.
Et aussi des nuits, là ou la pêche nocturne est autorisée.
Ils ne cessent de perfectionner leurs appâts- les fameuses bouillettes-,d'ailleurs leur matériel et leurs montages.
Ils savent à tout moment localiser les poissons, et leurs habitudes n'ont pas de secret pour eux.
Le revers de la médaille, c'est que, là où" la pression de pêche" est assidue, les appâts et les montages carpistes n'ont pas non plus de secret
pour les carpes, dont la méfiance est redoutable.
Et cela rend la pêche encore plus passionnante.

La commune, la miroir et la cuir.

* Poisson massif aux couleurs changeantes selon le milieu, du gris clair au jaune cuivré en passant par le bronze et des reflets bleutés, la carpe existe en trois types- commune, miroir et cuire- dont la pêche est identique.
Des trois, la commune passe pour être la plus pugnace.
La cuir et la miroir sont plus rondes, comme affectées d'un certain embompoint.
D'ailleurs c'est une cuir, pêchée au confluent de l'Yonne avec la Seine, qui détient le record de poids (37 kilos)

Une longévité raisonnable.

* La majesté de la carpe méritait bien une légende, et c'est le mythe de sa longévité.
Ainsi a-t-on longtemps raconté aux visiteurs des chateaux de Chantilly ou
de Fontane- bleau que, si elles avaient pu parler les carpes de douves en auraient raconté debelles, sur trois ou quatre siècles d'histoire de France.
Mais aucune carpe ne vit plus de 30 ans, ce qui n'est pas si mal.

N° 2: des bouillettes pour la séduire.

* La carpe est une goûteuse.

De sa bouche protractile, qu'elle allonge et retracte à volonté, elle n'a pas son pareil pour déceler quelques anomalies dans la nourriture qu'on lui propose.
Et la principale étrangeté d'un appât, c'est qu'il lui résiste.
Elle recrache toute la bouchée suspecte.
Mais le savoir-faire carpiste ne manque pas d'atouts dans son jeu.
A commencer par les bouillettes.

Des bouillettes.

* Pour toutes les faims.

Bien sûr, les carpes sont encore sensibles au charme d'un ver de terre dodu, d'un grain de maïs ou d'une grappe d'asticots, mais la pêche moderne de la carpe n'existerait pas sans les bouillettes.
Ces bouillettes ont été conçues pour répondre à la faim des carpes qui est variable, voire capricieuse.

* Un élément énergétique

Concentré de farines protéinées, de vitamines et d'acides aminés, une bouillette c'est facile à avaler et ça apporte autant d'éléments nutritifs que plusieurs dizaines de graines, bien plus difficiles à grapiller.
Le taux de protéines des bouillettes sera calculé en fonction du besoin des carpes.
Dans les eaux déjà riches en nourritures animales,l sera de 20 à 40%
Mais en eaux pauvres, ou leur poids plafonne à 5 à 8 kg, un taux de protéines de 60-70 constituera, un surcroit de nourriture tout à fait bienvenu; au point de susciter une accoutumance des poissons.
L'eau se trouvant à la température optimale 18-20° C) où la carpe digère mieux, donc mange plus, le taux moyen de protéines sera relevé, tandis
qu'en eau froide ou la carpe fait un peu la diète, il sera modique.

* Un grand choix d'arômes.

Arômes sucrés, arômes carnés, on les trouve par dizaines dans le commerce, de la banane à l'écrevisse, en passant par le caramel, la fraise
l'ail, le chocolat, le foie, et le tutti frutti.
Touches personnelles ou effet de surprise, tout est possible.

* De toutes les tailles.

Entre 6 et 30 millimètres de diamètre, les options sont multiples, et surbordonnées aux conditions de pêches: taille des poissons, distance d'amorçage (les grosses se propulsent mieux que les petites), sans oublier la présence sur le coup de poissons blancs indésirables, que l'on conduit plus facilement avec des bouillettes de fort diamètre.
L'inconvénient, c'est que le naturel soupçonneux des carpes augmente encore, en présence de gros appâts.

* Bouillettes standard.

Ou bouillettes maison?

La pêche de la carpe est un gouffre à bouillettes.
Plusieurs centaines par sortie.
On peut certes les acheter toutes faites, mais il existe deux solutions plus
économiques:

*Le mix du commerce.
C'est une mouture dont le taux de protéines est de 40-50%, c'est- à -dire
passe-partout.
On le mélange à des oeufs battus, additionnés de l'arôme et du collorant
choisis.
A raison de 6 oeufs pour 300 grammes de mix, on obtient une pâte souple
et non collante.

* La recette personnelle.

Nous voilà de retour à la case popote, si prisée du pêcheur au coup.
La base nutritive de toute recette se trouve dans la caséine du lait-ou ses produits dérivés (caséinates de calcium de sodium, lactalbumine)-,dans des farines desoja, de maïs, d'os de poisson, et aussi la mouture de graines pour les oiseaux, la semoule de blé.
C'est l'albumine des oeufs qui fait office de liant).

Faire soi- même une pâte bouillette.

* Mélanger au fouet 150 g de farine de soja, 100 g de caséine, 100g de semoule de blé, 1 cuillerée à café d'huile d'arachide, 6 ou 7 oeufs battus avec 5 à 10 ml d'arôme et éventuellement un peu de colorant.
De la pâte ainsi préparée, on fait des boudins qui seront débités en bouillettes, sur la table à rouler.

a suivre.
Revenir en haut Aller en bas
kim du 22





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Lun 13 Sep 2010, 08:10

Répondre en citant Editer/Supprimer ce message
suite:

*Le pistolet et la table à rouler.

La fabrication des bouillettes nécessites un équipement particulier
A) un pistolet qui moule les boudins de pâtes, dans le diamètre déterminé
par la buse de sortie choisie.
B) une table à rouler dont la partie inférieure reçoit les boudins, chacun placé dans un sillon; en rabattant la partie supérieure de la table, on modèle d'un coup plusieurs dizaines de bouillettes.
Leur cuisson est rapide: plongées dans l'eau bouillante, entre une et quatre minutes.
Les sortir à l'écumoire et les laisser s'égoutter sur une surface grillagée.

* Techniques et sratégie:pour un bon amorçage.

Une fois qu'il a installé sa batterie de cannes, le carpiste balise sa zone d'amorçage.
S'il dispose d'une barque, la distribution des bouillettes est simple, mais c'est le plus souvent à la fronde qu'il fait le travail, du moins pour les distances moyennes (jusqu'à 70 mètres).
Au-delà - 100 m et plus-, l'usage d'un tube amorceur est indispensable.
On l'appelle aussi cobra*.
Une fois acquis le tour de main, on obtient des lancers précis de ce propulseur coudé, d'une soixantaine de centimètres et qui existe en différents diamètres.
Apparu plus récemment, le canot radiocommandé est un gadget amusant
mais efficace pour déposer l'amorce en l'éparpillant.
Pour un amorçage initial conséquent, il faut compter entre 100 bouillettes
par temps froid, à 800 bouillettes, quand la température est optimale et que la population de carpes est dense.
Entre ces deux extrémités, les situations intermédiaires sont multiples.
Au pêcheur de faire parler son expérience et son jugement.
Par ailleurs l'amorçage mixte bouillettes/graines est le plus pratiqué, un kilo de graines se substituant alors à une centaine de bouillettes.

*Des bouillettes eschées à côté de l'hameçon !

Plus personne n'enfile de bouillettes- ni même de graines- sur son hameçon, depuis le jour où un carpiste anglais eut l'idée lumineuse de les fixer sur un de ses cheveux, à côté de l'hameçon.
Bien que, de ce fait l'hameçon ne soit plus directement convoité par le poisson, ça marche...
Car la carpe, dont la bouche est large, aspire ses proies.
De même pour un appât, sauf que l'hameçon prend le même chemin.
Il existe alors trois éventualités: soit l'hameçon pique la carpe d'entrée, soit il la pique lorsqu'elle souffle l'appât, parce qu'elle a détecté quelque chose d'anormal; soit il ne la pique pas du tout.

* L'eschage au cheveu: ça présente bien !

Une bonne présentation de l'appât, c'est le minimum de précaution à prendre avec des poissons méfiants.
Sur leur cheveu, les bouillettes ont l'avantage de flotter, comme en semi- liberté.
Le cheveu est un bout de Nylon ou mieux: le prolongement du bas de ligne, au-delà de l'hameçon.
Le ceveu est de longueur réglable, pour ne pas avoir à en changer tout le temps.
Il se termine en boucle.
Avec une aiguille dotée d'un ergot pour accrocher la boucle, on y enfile les bouillettes, qu'on empêchera de glisser, grâce à un petit arrêtoir en plastique.

* Fil soluble et bouillette flottante.

Les difficultés inhérentes à la pêce sur le fond obligent assez souvent le carpiste à faire une présentation décollée de ses esches.
Il utilise pour cela des bouillettes rendues flottante par un passage au four
de quelques minutes, et fixées par un cheveu à la tige de l'hameçon (parfois dans la courbure), tandis que le bas de ligne est alourdi d'un lest qui le maintient sur le fond.
Enfin, cela constitue un amorçage de rappel très utile en action de pêche
que d'enfiler des bouillettes sue un fil- ou une bandelette-soluble, qui en se résorbant, au bout de quelques minutes, va les déposer tout près de l'hameçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé En ligne

kim
Revenir en haut Aller en bas
kim du 22





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Lun 13 Sep 2010, 22:46



Salut les gars Wink

Au sujet de la vie de la carpe, tout ce que je vous mets sur vient de ma bibliothèque personnelle Wink

* Les graines, c'est diététique.

Les bouillettes n'ont nullement évincé les autres appâts.
Dans l'amorçage, les graines, attendries et gonflées par un sérieux trempage, ont encore un vrai rôle à jouer et font patie intégrante de ce qu'on pourrait appeler "la diététique des carpes" : menus équilibrés, diversifiés, en qualité comme en quantité.
Sans oublier que, en tant qu'appâts, eles constituent toujours les bouchées
alléchantes, notamment par temps chaud.

*L'arachide.Amorçage : panaché avec les bouillettes.
Eschage: une demi- douzaine sur un cheveu.
A lancer jusqu'à moyenne distance.
Faire tremper longuement (un ou deux jours).

* Le chènevis. Amorçage: les carpes le picorent, ça les occupe.
Eschage: sur cheveux multiples accrochés à l'hameçon.
Faire tremper jusqu'à émergence du germe.

* Le maïs cuit. Amorçage: en tapis semé de bouillettes.
Eschage: au cheveu, par 3 ou 4 ou 5 grains.

* Le maïs doux. Intéressera surtout les carpes "débutantes" qui n'ont encore jamais vu de carpistes.

* Le lupin s'intègre bien à une campagne d'amorçage, ainsi que les pois chiches, les fèves, les haricots blancs, en association avec les bouillettes.

*Quelques autres valeurs sûres.

* La pomme de terre n'a rien perdu de son attrait.
En amorçage comme à l'eschage, en cubes sur cheveu.
La cuire à point.

*Les fruits sec (amande, noisette, noix de cajou, pignon) chers mais nutritifs.
Concassés, à faible dose, dans un mélange.

* Les pellets. Ces granulés, à base de farines diverses, se désagrègent dans l'eau.
En rivière ils créent un appel.
En plan deau, pas trop nourrissants, ils fixent les carpes.

*Pour propulser tous ces produits sur la zone d'amorçage, la fronde garde
son utilité à courte distance, et sous réserve d'agglutiner les graines avec un fixateur.
Au- delà de 30 mètres, vaut mieux avoir recours à la roquette, un étui dont la contenance permet d'envoyer à 50 mètres et plus, une centaine de graines d'un coup.
A condition d'utiliser une canne puissante et un Nylon costaud.
Quand au sac soluble, fixé au bas de ligne (tout comme le fil soluble), il permet un amorçage de rappel très précis.

*Un menu carné: au printemps et à l'automne.

La faim des carpes est fluctuante et l'observation nous enseigne que les appâts carnés les attirent plus au sortir de l'hiver et de l'été.

* Les asticots. A l'amorçage collés en boules et lancés à la fronde jusqu'à moyenne distance.
A l'eschage, en grappe.

* Les vers e terre. A l'amorçage, débités en tronçons.
A l'eschage directement sur l'hameçon ou montés sur cheveu avec une aiguille spéciale.

* Les écrevisses. Interdits comme appâts, on peut les attirer sur le coup
avec des croquettes pour animaux, et pêcher aux bouillettes parfumées à l'écrevisses.

Conseil: Amorcez moins pour prendre plus.

La pêche de la carpe est par nature assez dévoreuse d'appâts pour qu'il e soit pas la peine d'en rajouter.
Une distribution rationnelle et modérée aux endroits stragiques, des quantités indexées sur la température de l'eau, voilà deux règles de base
pour ne pas dilapider les munitions.
En assurant la diffusion e l'amorce dans l'eau, les appâts solubles (bouillettes mais surtout pellets) peuvent être un bon facteur d'éconmie.
Revenir en haut Aller en bas
kim du 22





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Mar 14 Sep 2010, 22:19



Bonjour Wink



Epoques et moments favorables.

On réalise le plus de captures de Juin à Septembre, à l'aube et au crépuscule.

voici, quelques esches :

La fève: laissez tremper pendant 2 jours vos fèves, en changeant l'eau à 3 ou quatre reprises.
Faites les cuire jusqu'à ébullition, puis réduisez ensuite la cuisson pour éviter qu'elles n'éclatent.
Quand elles sont molles et bien gonflées retirez-les du feu et laissez refroidir.

Enfilez-en un sur un hameçon renversé N° 1 à 3 ) à l'aide d'une aiguille à amorcer.
La hampe de l'hameçon est cachée dans la graine, seule la pointe et l'ardillon font surface.

2* Le blé:

*Mettez -le à tremper pendant une journée.
Faites ensuite cuire à feu doux, dès que les grains s'entrouvent arrêtez la cuisson et laissez refroidir.
Piquez plusieurs grains de blé sur un hameçon simple renversé N° 4 ou 6

3. La pomme de terre:

* Faites-la cuire à l'eau.
Dès que vous pouvez y enfoncer facilement les dents d'une fourchette, arrêtez la cuisson.
Découpez-la en petits cubes que vous enfilerez à l'aide d'une aiguille à amorcer, sur un hameçon triple renforcé N° 8 ou 10.

4. La pâte:

* Mélangez de la pomme de terre cuite, de la farine de maïs, de la chapelure et un jaune d'oeuf.
Liez le tout avec quelques cuillerées de miel.
Vous pouvez acheter également, un pâte à carpe prête à l'emploi.
Dissimulez un hameçon triple N° 8 ou 12 dans une boulette de pâte de la grosseur d'une noix.

5* Le lombric:

Piquez un lombric près de la tête et enfilez-le sur un hameçon simple renversé N° 1 à 5.
Faites ressortir la pointe de votre hameçon aux deux tiers de son corps.

6* La HPB:

C'est une pâte riche en protéines que l'on prépare en la versant petit à petit dans un demi-verre d'eau et en la tournant sans arrêt avec une fourchette jusqu'à ce qu'elle devienne homogène et un peu élastique.
Eschage identique à celui de la pâte traditionnelle.
On utilise également l'asticot, le maïs cuit, le petit pois, la noquette de pain
de chènevis et la châtaigne.

7* Amorce et amorçage:

Amorcez votre poste à carpe durant cinq ou six jours avant de passer à l'action.
Lancez beaucoup d'amorces les premiers jours et réduisez ensuite les quantités.
Pendant la partie de pêche, continuez à amorcer toutes les heures par expl.
Généralement, dans les eaux au courant assez soutenu, il n'est pas possible de jeter à la volée: fèves, cubes de pomme de terre, blé, etc.
Il faut donc les incorporer à une amorce dont voici quelques anciennes recettes.

Recette N° 1

1 part d'esche.
1/2 part de pommes de terre écrasées.
1 part de farine de maïs.
1 part de terre argileuse.

Rectte N° 2

1 part d'esche.
1/2 de semoule de maïs
2 parts de pain moulu
1 part de terre argileuse.

Recette N° 3

1 part d'esche.
1/5 part de farine de châtaigne.
1 part de biscottes écrasées.
1 part de farine de maïs.
1 part de terre argileuse.

Bien sûr réglez soigneusement votre frein, pratiquez un lancer moelleux de votre appât, placez vos cannes à l'horizontale, ligne relativement tendue mais non eccessivement, votre pick-up ouvert avec le nylon en provenance de votre moulin passé sous un caillou posé sur le sol, dans la fente d'une brindille plantée à terre ou sous un élastique sur la pignée de la canne.
Laissez filer plusieurs mètres de nylon avant de donner quelques tours de manivelles, puis ferrez.

Voilà, kim



..::S'il est des jouissances que la fortune permet,
celle de la pêche ne sont point soumises à ses caprices::.
Revenir en haut Aller en bas
wattiaux





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Sam 02 Oct 2010, 04:19

:bj: :tbr: :bvo:
Revenir en haut Aller en bas
gerad29





MessageSujet: BONJOUR DE GERARD DE BREST Dim 03 Oct 2010, 10:29

BONJOUR KIM DU 22
Je suis de BREST , et il est rare d'entendre parler de la carpe , comme cela par un breton , (moi je ne suis pas d'origine bretonne , c'est pourquoi je suis un fanatique de la pêche de la carpe) car ce n'est pas dans sa culture , de parler du poisson d'eau douce , à part le brochet , la truite et le saumon . Mais en tout cas , tu en parles bien BRAVO .Si tu veux venir voir par chez nous (BREST ET SA REGION) pour la carpe , je me ferais un plaisir de te guider.
Voila peut être à bientôt , Gérard de BREST.
Revenir en haut Aller en bas
supercapo





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Dim 03 Oct 2010, 16:13

Bravo pour cet article. duff

Vive la Bretagne (56-44)
Revenir en haut Aller en bas
papycarpiste





MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Mar 05 Oct 2010, 05:39

un tres beaux article :bvo: duff
Revenir en haut Aller en bas
http://les-amis-du-train.e-monsite.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pêche de la carpe: tout sur elle Aujourd'hui à 18:06

Revenir en haut Aller en bas

Pêche de la carpe: tout sur elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos techniques de pêche :: A la carpe :: Généralités-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit