AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexionRecherchersite
L'Art de la pêche

Le forum est en lecture libre,
un grand nombre de personnes partagent leur savoir sur ce site. Vous en profitez peut être?
Alors, pourquoi ne pas venir les remercier et en faire de même en devenant un Artpêchois. Pour cela rien de plus simple inscrivez vous.



 

Retour Accueil| Partagez|

Agir pour la rivière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
kim du 22





MessageSujet: Agir pour la rivière. Lun 20 Avr 2009, 00:01

ujet: Agir pour la rivière. Aujourd'hui à 7:53 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message
Salut à vous

La truite: un cycle de vie exigeant.

Le pêcheur et la rivière.


Sachez que la truite est un poisson indicateur du bon état écologique des rivières.
Son cycle de vie comporte trois phases bien distinctes, grossissement, reproduction et croissance, ayant chacune des exigences particulières.
Dans les cours d'eau, les conditions nécessaires au bon déroulement de ce cycle sont parfois perturbés par les activités humaines.
Afin de palier à ces perturbations, la fédé et les associations de pêche réalisent différents aménagements sur les rivières.

Des aménagements pour permettre l'accès aux frayères.

Le bon déroulement du cycle de la vie de la truite est assuré par le libre accès aux zones de frayères situées sur les petits ruisseaux.
De nombreux obstacles (buses, déversoirs de moulins) empêchent la migration des poissons.

Ces obstacles peuvent être aménagés, à l'aide de bois ou de roches, afin de répartir la dénivelé de la chute infranchissable en plusieurs paliers aisés à franchir pour les poissons.
Les aménagements en bois sont constitués de planches de mélèze et de pieux de châtaigniers.
Ils permettent une étanchéité parfaite et un calage précis des niveaux d'eau.
Le bois, facilement transportable est préféré aux roches lorsque les zones sont difficilement accessibles.
Parfois la configuration du terrain rend difficile la création de pré-barrages.
Il est préférable alors de créer une rivière de contournement.
Cette rivière artificielle permet une connexion "amont-aval" en déviant une partie des écoulements.
La répartition des débits est primordial au bon fonctionnement de l'aménagement, c'est elle qui va guider les truites dans leur déplacement.

1: créer: Aménagement en plusieurs paliers de bois permettant de relever
le niveau d'eau et d'assurer la remontée des truites au niveau d'un passage busé.

2: Réalisation de pré-barrages en roches permettant de relever le niveau
d'eau et d'assurer la remontée des truites au niveau d'un passage busé

3: Réalisation d'une rivière de dérivation permettant aux poissons de contourner un obstacle.


Si cela vous intéresse, je pourrais vous mettre quelques infos supplémentaires;

kim
Revenir en haut Aller en bas
kim du 22





MessageSujet: Re: Agir pour la rivière. Lun 20 Avr 2009, 04:33

Suite, de comment agir pour la rivière.

1: Réalisation de passes à poissons.

La construction de passes à poissons en béton est parfois nécessaire lorsque le dénivelé est trop important.
L'intervention consiste à construire une série de bassins séparées par des cloisons munies d'échancrures.
Ces bassins sont dimensionnés afin de dissiper l'énergie de l'eau qui transite par la passe.
Ils offrent la possibilité aux poissons de se reposer à chaque palier.

2: Restaurer les habitats de la truite.

Durant les années 70, de nombreux cours d'eau ont été victimes de pelleteuses, entraînant une homogénéisation du milieu et par conséquent un appauvrissement de sa capacité d'accueil.
En positionnant des blocs rocheux et des éléments de bois dans le lit de la rivière de manière très précise en fonction des écoulements, on augmente la densité des caches et des abris.
Plus le volume d'eau est fractionné et permet une isolation visuelle entre les poissons, plus le nombre de territoires est augmenté.
La diversité des habitats piscicoles conditionne la capacité d'accueil du cours d'eau.
Celle-ci varie en fonction de la taille et de l'âge des poissons; la surface du territoire est proportionnelle aux besoins alimentaires et augmente donc très rapidement avec l'âge.

à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
kim du 22





MessageSujet: Re: Agir pour la rivière. Lun 20 Avr 2009, 23:39

Le 21 04 09;

Agir pour les juvéniles de truites.

*Les petits cours d'eau dégradés sont souvent envasés.
Ces petits ruisseaux sont pourtant nécessaire à la croissance des juvéniles de truites.
La construction d'épis en bois accélère le courant et favorise un curage automatique, faisant apparaître les graviers et les cailloux, zones favorables aux juvéniles.
La répartition de gros cailloux provoque le cloisonnement visuel et accroît la densité de jeunes truites.

*Dépassé l'alevinage ?

Malgré une politique volontariste en matière de restauration des habitats, la fédération de pêche continue pourtant à aleviner certaines rivières lorsque le milieu ne parvient pas à se gérer seul.
De nombreux scientifiques, après avoir encouragé les associations de pêche à pratiquer l'alevinage à outrance, dénoncent aujourd'hui cette méthode avec la même assurance.
Mais laquelle de ces deux positions contradictoires est la bonne ?
Jugeant qu'il serait trop simpliste de décider d'un coup que ce qu'il serait de trouver bon voici dix ans et aujourd'hui néfaste pour nos rivières.
La fédération alevine encore certains secteurs trop dégradés pour produire eux-même leurs poissons.
Des opérations de marquage et de suivi permettent ici ou là de modifier progressivement les méthodes de gestion.
Car ce qui est vrai à un endroit ne l'est pas forcément à d'autres.

*Pêcheurs militants :
Manifester...
aux bons endroits.



*C'était une belle journée de printemps, à Binic , la première manifestation pour l'Eau Pure.
A l'appel conjoint des associations de protection de l'environnement et des pêcheurs, plusieurs milliers de personnes défilèrent dans le calme pour dire leur volonté de voir ces valeurs prises en compte.
Ce fut le début de ce qu'on a appelé à juste titre "la prise de conscience. "

Si l'expression de la volonté populaire exprimée dans la rue, était indispensable pour provoquer un déclic, les militants ont dû, ensuite, s'organiser.
En se dotant de techniciens capables de défendre ses valeurs, la fédération de pêche s'est trouvée en première ligne lors de l'élaboration
des premiers Contrats Restauration Entretien des cours d'eau (CRE), qui préfiguraient la nouvelle politique de gestion des eaux.
Réalisant la quasi-totalité des études préalables à ces contrats, elle a participé à ce mouvement, y apportant sa connaissance du terrain et son pragmatisme.
Les schémas d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) sont aujourd'hui un autre lieu de débat ou se décline la politique de l'eau.
Là encore, la présence des pêcheurs élus et techniciens, est constante.
C'est une autre façon de militer, qui fait que chaque pêcheur adhérent permet, par sa cotisation, que son association défende ses valeurs avec la compétence technique que nécessitent les nouvelles gouvernances.

PS: Je sais que, la fédération des Côtes d'Armor (22) à fait du très bon travail pour la pêche et la protection du milieu aquatique avec l'aide de bénévoles (15 membres élus pour cinq ans)

Quel plaisir de revoir nos coins d'eau avec un nouveau visage, et non de tomber sur des secteurs ou on a peine à tremper son fil, à prendre du poissons non consommables.
On pourrait en parler longuement sur bien de sujets qui nous environnent tous les jours.

voilà, kim
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agir pour la rivière. Aujourd'hui à 06:41

Revenir en haut Aller en bas

Agir pour la rivière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art de la pêche :: Nos Plans d'eaux :: La rivière/ Le fleuve-
Sauter vers:






Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit